Agenda

BALARUC-LES-BAINS : LE CBAM VEUT APPRENDRE AUX FEMMES A SE DÉFENDRE

Le CBAM veut apprendre aux femmes à se défendre De l’agression, qu’elle soit verbale ou physique, au harcèlement, conjugal ou professionnel, pouvant trop souvent atteindre le pire avec le féminicide, les violences faites aux femmes restent, hélas, un fléau. Une situation inacceptable pour le centre balarucois d’arts martiaux qui, à son échelle et selon ses moyens, a décidé lui aussi de réagir. À son niveau, le club de karaté de Balaruc-les-Bains, labellisé sport santé, désire s’investir dans cette lutte et aider ces femmes par le biais du sport et notamment la pratique de la self-défense », expliquent les responsables du club. Avec, comme première initiative concrète, l’organisation d’un stage de découverte gratuit et ouvert à tous et à toutes qui se déroulera le samedi 29 février, de 17 h à 18 h 30, à la salle de la Cadole à Balaruc-les-Bains. L’objectif est de faire découvrir, aux femmes notamment, ce sport qui permet, en apprenant des techniques simples, efficaces et accessibles à toutes, d’acquérir des réflexes pour réagir en situation d’agression physique tout en pratiquant une activité sportive. Des gestes qui peuvent aider à se sortir d’une situation périlleuse. Et celles et ceux qui le souhaitent, pourront ensuite suivre les cours qui se déroulent chaque semaine le mercredi de 19 h à 20 h 30 salle de la Cadole.

Le CBAM veut apprendre aux femmes à se défendre De l’agression, qu’elle soit verbale ou physique, au harcèlement, conjugal ou professionnel, pouvant trop souvent atteindre le pire avec le féminicide, les violences faites aux femmes restent, hélas, un fléau. Une situation inacceptable pour le centre balarucois d’arts martiaux qui, à son échelle et selon ses moyens, a décidé lui aussi de réagir. À son niveau, le club de karaté de Balaruc-les-Bains, labellisé sport santé, désire s’investir dans cette lutte et aider ces femmes par le biais du sport et notamment la pratique de la self-défense », expliquent les responsables du club. Avec, comme première initiative concrète, l’organisation d’un stage de découverte gratuit et ouvert à tous et à toutes qui se déroulera le samedi 29 février, de 17 h à 18 h 30, à la salle de la Cadole à Balaruc-les-Bains. L’objectif est de faire découvrir, aux femmes notamment, ce sport qui permet, en apprenant des techniques simples, efficaces et accessibles à toutes, d’acquérir des réflexes pour réagir en situation d’agression physique tout en pratiquant une activité sportive. Des gestes qui peuvent aider à se sortir d’une situation périlleuse. Et celles et ceux qui le souhaitent, pourront ensuite suivre les cours qui se déroulent chaque semaine le mercredi de 19 h à 20 h 30 salle de la Cadole.
29 février 2020

CINÉ-CONCERT FUNK

Samedi 29 février Ciné-Concert Funk 20h30 cinéma municipal Le Taurus Projection du « Les Fous du funk » de Frédéric Murarotto suivie de Ladybird'z en concert |tarif unique 13€ Sur place : buvette et « Nouveau traiteur » pour la petite restauration |Renseignements et réservations au Cellier Mézois 06 22 41 18 24, avenue de Montpellier à Mèze. A l'écran, le documentaire (2015 France 1h10) Le Funk, un rythme particulier qui vous fait danser, transpirer. Ce sont des chansons et des artistes qui ont révolutionné l'histoire de la musique tout en accompagnant l'Histoire avec un grand H, celle de la lutte des Afro-Américains pour avoir les mêmes droits que les blancs. Le Funk, ce sont le phrasé et les danses de James Brown, La folie de « Parliament and Funkadelic », les musiques de « Sly and The family Stone », de « Kool and The Gang » ou « Earth Wind and Fire ».En plus d'être un genre musical, le funk a également influencé beaucoup de musiques actuelles comme le Hip Hop, le rap ou la musique électro. Sur scène : Ladybird'z nous servira une alternance d'impros et de reprises au service du groove.

Samedi 29 février Ciné-Concert Funk 20h30 cinéma municipal Le Taurus

Projection du « Les Fous du funk » de Frédéric Murarotto suivie de Ladybird'z en concert |tarif unique 13€

Sur place : buvette et « Nouveau traiteur » pour la petite restauration |Renseignements et réservations au Cellier Mézois 06 22 41 18 24, avenue de Montpellier à Mèze.

A l'écran, le documentaire (2015 France 1h10)

Le Funk, un rythme particulier qui vous fait danser, transpirer. Ce sont des chansons et des artistes qui ont révolutionné l'histoire de la musique tout en accompagnant l'Histoire avec un grand H, celle de la lutte des Afro-Américains pour avoir les mêmes droits que les blancs.

Le Funk, ce sont le phrasé et les danses de James Brown, La folie de « Parliament and Funkadelic », les musiques de « Sly and The family Stone », de « Kool and The Gang » ou « Earth Wind and Fire ».En plus d'être un genre musical, le funk a également influencé beaucoup de musiques actuelles comme le Hip Hop, le rap ou la musique électro.

Sur scène :

Ladybird'z nous servira une alternance d'impros et de reprises au service du groove.

29 février 2020

MEZE : CONCERT EL CANTO GÉNÉRAL

Avec Les Voix du Canto
HYMNE à la Paix et à la LIBERTE
Dimanche 1° Mars 2020 à 17 heures
Eglise Saint Hilaire de Mèze
Le Canto General, cette œuvre née dans des pays où l’art et la politique sont intimement liés, est le
fruit de la rencontre de 2 grandes figures du 20ème siècle, Pablo Neruda, poète chilien, prix Nobel de
littérature, et Mikis Theodorakis, l’immense compositeur grec. Cri de révolte contre toutes les formes
d’oppression, c’est aussi un grand chant d’expression populaire, un chant d’espoir.
Cette œuvre à la dimension universelle, hymne à la paix et à la liberté, sera interprétée par Les Voix
du Canto dans sa version pour chœur, solistes, piano et bouzouki, dirigés par Jean Golgevit, le
dimanche 1er mars 2020 à 17 heures dans l’église Saint Hilaire de Mèze.
« Cette œuvre forte et porteuse d’espoir peut être jouée et chantée sous toutes les latitudes. Elle a le
goût de la résistance quand la liberté est absente et le goût du bonheur quand la liberté est au
rendez-vous.» Bernard Poignant, ancien maire de Quimper
Entrée 12 € Billetterie Places numérotées
Fleuriste La Fée des Fleurs (à partir du 18 février 2020).
Contact Presse : Geneviève RIERE 06 24 80 08 61 genevieveriere@sfr.fr
Au profit de la Restauration de la chapelle des Pénitents de Mèze.

Avec Les Voix du CantoHYMNE à la Paix et à la LIBERTEDimanche 1° Mars 2020 à 17 heuresEglise Saint Hilaire de MèzeLe Canto General, cette œuvre née dans des pays où l’art et la politique sont intimement liés, est lefruit de la rencontre de 2 grandes figures du 20ème siècle, Pablo Neruda, poète chilien, prix Nobel delittérature, et Mikis Theodorakis, l’immense compositeur grec. Cri de révolte contre toutes les formesd’oppression, c’est aussi un grand chant d’expression populaire, un chant d’espoir.Cette œuvre à la dimension universelle, hymne à la paix et à la liberté, sera interprétée par Les Voixdu Canto dans sa version pour chœur, solistes, piano et bouzouki, dirigés par Jean Golgevit, ledimanche 1er mars 2020 à 17 heures dans l’église Saint Hilaire de Mèze.« Cette œuvre forte et porteuse d’espoir peut être jouée et chantée sous toutes les latitudes. Elle a legoût de la résistance quand la liberté est absente et le goût du bonheur quand la liberté est aurendez-vous.» Bernard Poignant, ancien maire de QuimperEntrée 12 € Billetterie Places numérotéesFleuriste La Fée des Fleurs (à partir du 18 février 2020).Contact Presse : Geneviève RIERE 06 24 80 08 61 genevieveriere@sfr.frAu profit de la Restauration de la chapelle des Pénitents de Mèze.

01 mars 2020

CAP D'AGDE : VISITEZ LE MORGENSTER

Escale du double mâts « Morgenster » au Cap d’Agde
du 5 au 15 mars 2020   Dans le cadre du label « France Station Nautique », en partenariat avec « Escale à Sète », le Cap d’Agde accueille du jeudi 5 au dimanche 15 mars 2020, un grand brick (deux-mâts) hollandais baptisé le « Morgenster », « étoile du matin » en néerlandais. La Sodeal, gestionnaire du port du Cap d’Agde, organise à cette occasion une grande parade nautique le mardi 2 mars pour l’accueillir comme il se doit, et invite tous les plaisanciers qui le souhaitent à y participer. Le « Morgenster » sera ouvert à la visite du public tous les jours du 5 au 15 mars. Les dates clés du « Morgenster » 1919 :  construction du brick hollandais « Vrou-Maria » (nom originel), à Scheveningen aux Pays-Bas : un beau double mât, avec une coque et un pont en acier dont la mission principale est la pêche et la voile. 1928 :  Pour continuer sa mission principale, le bateau est rallongé de 7 mètres, et est équipé d’un moteur. 1959 :  Le « Vrou-Maria » est renommé « Morgenster ». 1970 :  Le navire arrête la pêche classique et s’oriente vers la pêche sportive. 1993 :  Harry Mutter, propriétaire actuel du navire, rachète la coque et en fait un navire école. Il restaurera par petites actions le bateau durant l’hiver. 2006 :  Harry Mutter se lance dans des travaux de plus grande restauration sur la coque. 2008 :  Le ministre du commerce de Pays-Bas inaugure le navire rénové qui est mis à l’eau le 2 juin. Le « Morgenster » rejoint les courses de grands voiliers après sa restauration en 2008. Il participe à l’Armada de Rouen cette année-là, ainsi qu’à la « Tall Ships' Races » (Rouen - Liverpool 2008) et la « Tall Ships' Regatta » (étape Liverpool- Dublin et Dublin- Bordeaux).   La fiche technique du « Morgenster » Longueur coque : 38 m Longueur hors-tout : 48 m Largeur : 6,60 m Tonnage brut : 159 tonnes Tirant d’eau : 2,4 m Tirant d’air : 29 m Surface de voilure : 600 m² (15 voiles) Capacité : 36 personnes en croisière (8 cabines) et 90 personnes à la journée Le « Morgenster » au Cap d’Agde Actuellement en pleine traversée en provenance de Cadix (Espagne), l’arrivée du « Morgenster » est prévue le mardi 3 mars au Cap d’Agde. A cette occasion, et afin de lui réserver l’accueil qu’il convient, la SODEAL et son Centre Nautique organisent une parade à laquelle tout plaisancier qui le souhaite peut participer, que ce soit avec un bateau à moteur ou un voilier. Le cortège partira de l’avant-port et se rendra en mer à environ 1 mille (1,852 km) de la côte pour aller à la rencontre du navire, avec force drapeaux et avertisseurs sonores pour souhaiter la bienvenue à l’équipage. Tous les bateaux accompagnateurs se mettront ensuite dans le sillage du « Morgenster » pour l’escorter jusqu’au ponton d’escale à côté de la Capitainerie où les équipes portuaires s’occuperont des manœuvres d’accostage. A partir du jeudi 5 mars, et jusqu’au dimanche 15 mars, le « Morgenster » sera ouvert tous les jours à la visite du public, de 10h à 18h, au tarif de 4 € par adulte, 2 € par enfant, 10 € forfait famille (2 adultes et 2 enfants). Billetterie sur place

Escale du double mâts « Morgenster » au Cap d’Agde du 5 au 15 mars 2020

 

Dans le cadre du label « France Station Nautique », en partenariat avec « Escale à Sète », le Cap d’Agde accueille du jeudi 5 au dimanche 15 mars 2020, un grand brick (deux-mâts) hollandais baptisé le « Morgenster », « étoile du matin » en néerlandais. La Sodeal, gestionnaire du port du Cap d’Agde, organise à cette occasion une grande parade nautique le mardi 2 mars pour l’accueillir comme il se doit, et invite tous les plaisanciers qui le souhaitent à y participer. Le « Morgenster » sera ouvert à la visite du public tous les jours du 5 au 15 mars.

Les dates clés du « Morgenster »

1919 :  construction du brick hollandais « Vrou-Maria » (nom originel), à Scheveningen aux Pays-Bas : un beau double mât, avec une coque et un pont en acier dont la mission principale est la pêche et la voile. 1928 :  Pour continuer sa mission principale, le bateau est rallongé de 7 mètres, et est équipé d’un moteur. 1959 :  Le « Vrou-Maria » est renommé « Morgenster ». 1970 :  Le navire arrête la pêche classique et s’oriente vers la pêche sportive. 1993 :  Harry Mutter, propriétaire actuel du navire, rachète la coque et en fait un navire école. Il restaurera par petites actions le bateau durant l’hiver. 2006 :  Harry Mutter se lance dans des travaux de plus grande restauration sur la coque. 2008 :  Le ministre du commerce de Pays-Bas inaugure le navire rénové qui est mis à l’eau le 2 juin.

Le « Morgenster » rejoint les courses de grands voiliers après sa restauration en 2008. Il participe à l’Armada de Rouen cette année-là, ainsi qu’à la « Tall Ships' Races » (Rouen - Liverpool 2008) et la « Tall Ships' Regatta » (étape Liverpool- Dublin et Dublin- Bordeaux).

 

La fiche technique du « Morgenster »

Longueur coque : 38 m Longueur hors-tout : 48 m Largeur : 6,60 m Tonnage brut : 159 tonnes Tirant d’eau : 2,4 m Tirant d’air : 29 m Surface de voilure : 600 m² (15 voiles) Capacité : 36 personnes en croisière (8 cabines) et 90 personnes à la journée

Le « Morgenster » au Cap d’Agde

Actuellement en pleine traversée en provenance de Cadix (Espagne), l’arrivée du « Morgenster » est prévue le mardi 3 mars au Cap d’Agde.

A cette occasion, et afin de lui réserver l’accueil qu’il convient, la SODEAL et son Centre Nautique organisent une parade à laquelle tout plaisancier qui le souhaite peut participer, que ce soit avec un bateau à moteur ou un voilier.

Le cortège partira de l’avant-port et se rendra en mer à environ 1 mille (1,852 km) de la côte pour aller à la rencontre du navire, avec force drapeaux et avertisseurs sonores pour souhaiter la bienvenue à l’équipage. Tous les bateaux accompagnateurs se mettront ensuite dans le sillage du « Morgenster » pour l’escorter jusqu’au ponton d’escale à côté de la Capitainerie où les équipes portuaires s’occuperont des manœuvres d’accostage.

A partir du jeudi 5 mars, et jusqu’au dimanche 15 mars, le « Morgenster » sera ouvert tous les jours à la visite du public, de 10h à 18h, au tarif de 4 € par adulte, 2 € par enfant, 10 € forfait famille (2 adultes et 2 enfants). Billetterie sur place

05 mars 2020

SÉANCES DE DÉDICACES : MARIA S'INVITE A LA GALERIE SOPHIE JULIEN

Evènement :
Les éditions Tapage sont fières de vous annoncer la sortie officielle de « Maria veut un enfant » de
Monsieur K.
Pour l’occasion, nous proposons une séance de dédicace à la Galerie d’art Sophie Julien, 3 et 5 rue
Pierre Flourens, Béziers (à deux pas de l’Hôtel de ville), le jeudi 5 mars 2020 à partir de 18h30
jusque 21h. L’occasion de rencontrer l’auteur, que les biterrois connaissent bien aussi pour ses
dessins de presse dans La Pieuvre du Midi, et profiter du bar tout en découvrant les magnifiques
œuvres exposées actuellement dans la galerie.
Maria veut un enfant :
"Maria veut un enfant" de Monsieur K. raconte l'étonnante aventure maternelle d'une femme au
caractère bien trempé, du doux nom de Maria, et la relation tendre mais conflictuelle entre une
mère et son fils, Jean-Pierre, qui est en réalité un chien (mais ne dites pas ça à Maria si vous tenez à
vos oreilles !). Une odyssée de la vie de tous les jours qui vous entraînera bien plus loin que vous ne
le pensez...
Résumé:
Ne voulant pas s'embarrasser d'un homme lourdaud et inutile, et suite à un malentendu entre GPA
et SPA, Maria décide d'élever comme son fils un petit chien adorable prénommé Jean-Pierre. Contre
l'avis général et malgré les réserves de son entourage, dont sa propre mère au fort caractère
également, Maria imposera la différence de son enfant qui fait sa fierté mais lui cause aussi
beaucoup de soucis...
De la grossesse, la perte des os, les premiers mots qui ne viennent jamais, les mauvaises notes à
l'école jusqu'à l'adolescence difficile, la bande de chiens errants du quartier et la fugue où JeanPierre deviendra chien à punk dépressif, Maria élèvera au mieux son enfant mais les relations entre
mère et fils ne sont pas toujours faciles. Quand Jean-Pierre disparaîtra, elle se mettra en tête qu'il est
parti en Syrie, au moment où l'on parle de retours compliqués à gérer.
C'est ainsi que dans la seconde partie, Maria se retrouvera en pleine zone de guerre à la recherche
de son fils. Courtisée par un vieux général des forces internationales entre deux bombardements puis
épousée par le chef d'un camp djihadiste où elle mettra un sacré bazar au risque de se faire lapider,
elle sera confrontée malgré elle aux problématiques de la relation de couple et de la vie en
communauté.
Au terme de cette odyssée, Maria et Jean-Pierre se retrouveront-ils ?
Au delà d'un roman graphique à l'humour noir, ce livre est une ode à la différence et une critique
douce-amer de notre société post-moderne qui nous emmènera de la grossesse quasi nerveuse et
à tendance canine jusqu'au fin fond du désert de Syrie où Maria trouvera peut-être enfin l'amour...
Construite en scènes d'un strip (2 par pages), Maria pourrait ressembler à une suite de gags mais en
réalité constitue une histoire complète qui me permet au passage d'aborder de nombreux thèmes,
certains très actuels, d'autres plus universels, comme la différence, la marginalité, l'exclusion, le
rapport à l'autre, le rapport aux animaux, le rapport à sa propre animalité, la place de la femme dans
la société, les angoisses de la maternité/paternité, l'éducation... jusqu'aux excès insensés de l'humain
: la violence, la radicalisation, la guerre et, sans doute le pire de tous... le couple !
"Maria veut un enfant" scénario et dessins de monsieur K - 96 pages, en couleur, format à
l'italienne (paysage 16x24cm) - Histoire complète en 176 strips.
Monsieur K : « Comme toujours dans mes BD, c'est par l'absurde que j'aborde tous ces thèmes. Un
petit décalage, un simple pas de côté, révèle souvent plus qu'un long discours. Quant à Maria, elle a
débarqué un beau jour sous mon crayon, s'imposant sans rien demander, et je n'ai pas pu lui
résister... Elle a un charme fou, cette Maria ! C'est ce genre de personne à qui l'on ne peut rien
refuser... »
L’auteur
Monsieur K. a traversé les domaines du cinéma (Ecole de cinéma, ESRA Paris, puis réalisation et
production de films et clips vidéo à Paris et à Montpellier dans l’ère pionnière du numérique) et de la
musique (organisateur de festival et concerts de Musiques actuelles à Montpellier) avant de revenir, à
l’approche de la quarantaine, à sa première passion : le dessin et la bande dessinée.
Son premier album édité est sorti chez Y.I.L. en 2015, « Ze Palmipède Odyssée » sur un scénario de
Jolamouche. Puis il a commis plusieurs histoires longues en BD disponibles à présent gratuitement en
ligne comme « K.World ou L’homme qui ne recule jamais », « Sans Titre » et également « Mlle
Kantrong » (sur un scénario de Gornow).
Il travaille en parallèle sur un projet avec Myster B (co-scénariste et coloriste) depuis 2014 : « Les
chroniques anachroniques » qui devrait voir le jour en version intégrale fin 2020/début 2021 (240
pages d’un voyage dans le temps à travers les mythes et l’Histoire de l’humanité).
Côté éditions papier, en 2019, il signe les illustrations du recueil de nouvelles médiévales
fantastiques « Loup d’Ostèr » de Rodrigo Arramon (RroyzZ éditions).
En 2020, va paraître chez Scutella Editions, « L’Ogre », un roman noir graphique sur une histoire de
l’écrivain Jérémy Bouquin.
Depuis mars 2016, Monsieur K. dessine chaque semaine dans les pages de l’hebdomadaire satirique
« La Pieuvre du Midi » à Béziers, où il réside à présent. A ce jour, plus de 2000 dessins ont été
publiés.
Il participe également régulièrement à des créations collectives de bande-dessinées où il signe les
dessins et la mise en page finale. Avec l’association du GEM des Beaux-Arts des TC (Groupe
d’entraide mutuelle pour les traumatisés crâniens) et avec la participation notamment de la Région
Occitanie, ont été édités deux ouvrages distribués gratuitement dans les écoles, médiathèques, etc.
2018 : « Enquête sur la citoyenneté », 2019 : « Qu’est-ce que l’Art ? ».
En septembre et octobre 2020, il a exposé 22 caricatures en très grand format d’élus politiques de
l’Agglomération Béziers-Méditerranée commandées par la Médiathèque André Malraux (qui
présentait également celles de Paul Louis, caricaturiste des années 1900 dans « Tout Béziers y
passera », soit un siècle avant).
Enfin, il signe régulièrement des affiches de spectacles, évènements ou plus récemment pour les
visuels du disque « Zappa Forever » pour Thierry Maillard et son Big Band.
Monsieur K. expérimente plusieurs styles graphiques mais ses thèmes de prédilections demeurent
centrés sur la nature humaine, de ses petits travers jusqu’à sa folie la plus extrême. Il aime
« caricaturer l’humain en tant qu’animal doué d’angoisses existentielles ». Il donne surtout à ses
dessins l’expression du remède qu’il croit essentiel pour désarmer les problèmes : l’humour, la
dérision et bien sûr l’auto-dérision.
Si le dessin est un mode d’expression qui lui correspond bien, c’est autant par ce qu’il montre que
par ce qu’il ne montre pas. Un art de l’ellipse qui laisse faire au spectateur une partie du travail,
imaginer tout ce qui se trouve entre et derrière les cases.
Son futur projet de roman graphique : « Apéritivopolis », mettant en scène Colette et d’autres
personnages historiques dans le Béziers des années 1900, est en cours d’élaboration.
Les éditions Tapage
Les éditions Tapage menée par Olivier Maillard, également libraire dans le « village du livre
et des arts » de Montolieu, regroupe un collectif d’auteurs comme le carcassonnais NoTTo
(La Zombible des zombies, Le Dico NoTTo, Chacun Chat Place) ou le sérignanais Laitram (Die
& Retry). Une jeune maison d’édition qui se développe sur l’Occitanie et que l’on vous
conseille de suivre de près.
Pour les carcassonnais, d’autres séances de dédicaces sont prévues notamment à la Librairie Tapage
à Montolieu le 18 avril prochain en compagnie de deux autres auteurs : NoTTo et Laitram.
Contacts :
Editions Tapage / Olivier Maillard – 06.19.69.52.87
Mail : maillard_o@yahoo.fr
Siteweb : https://shop.librairie-tapage.fr/
Monsieur K. / Jean-Charles Lemaire - 06.20.31.28.79
Mail : monsieur.k1975@gmail.com
Blog : http://elukubration.blogspot.fr/

Evènement :Les éditions Tapage sont fières de vous annoncer la sortie officielle de « Maria veut un enfant » deMonsieur K.Pour l’occasion, nous proposons une séance de dédicace à la Galerie d’art Sophie Julien, 3 et 5 ruePierre Flourens, Béziers (à deux pas de l’Hôtel de ville), le jeudi 5 mars 2020 à partir de 18h30jusque 21h. L’occasion de rencontrer l’auteur, que les biterrois connaissent bien aussi pour sesdessins de presse dans La Pieuvre du Midi, et profiter du bar tout en découvrant les magnifiquesœuvres exposées actuellement dans la galerie.Maria veut un enfant :"Maria veut un enfant" de Monsieur K. raconte l'étonnante aventure maternelle d'une femme aucaractère bien trempé, du doux nom de Maria, et la relation tendre mais conflictuelle entre unemère et son fils, Jean-Pierre, qui est en réalité un chien (mais ne dites pas ça à Maria si vous tenez àvos oreilles !). Une odyssée de la vie de tous les jours qui vous entraînera bien plus loin que vous nele pensez...Résumé:Ne voulant pas s'embarrasser d'un homme lourdaud et inutile, et suite à un malentendu entre GPAet SPA, Maria décide d'élever comme son fils un petit chien adorable prénommé Jean-Pierre. Contrel'avis général et malgré les réserves de son entourage, dont sa propre mère au fort caractèreégalement, Maria imposera la différence de son enfant qui fait sa fierté mais lui cause aussibeaucoup de soucis...De la grossesse, la perte des os, les premiers mots qui ne viennent jamais, les mauvaises notes àl'école jusqu'à l'adolescence difficile, la bande de chiens errants du quartier et la fugue où JeanPierre deviendra chien à punk dépressif, Maria élèvera au mieux son enfant mais les relations entremère et fils ne sont pas toujours faciles. Quand Jean-Pierre disparaîtra, elle se mettra en tête qu'il estparti en Syrie, au moment où l'on parle de retours compliqués à gérer.C'est ainsi que dans la seconde partie, Maria se retrouvera en pleine zone de guerre à la recherchede son fils. Courtisée par un vieux général des forces internationales entre deux bombardements puisépousée par le chef d'un camp djihadiste où elle mettra un sacré bazar au risque de se faire lapider,elle sera confrontée malgré elle aux problématiques de la relation de couple et de la vie encommunauté.Au terme de cette odyssée, Maria et Jean-Pierre se retrouveront-ils ?Au delà d'un roman graphique à l'humour noir, ce livre est une ode à la différence et une critiquedouce-amer de notre société post-moderne qui nous emmènera de la grossesse quasi nerveuse età tendance canine jusqu'au fin fond du désert de Syrie où Maria trouvera peut-être enfin l'amour...Construite en scènes d'un strip (2 par pages), Maria pourrait ressembler à une suite de gags mais enréalité constitue une histoire complète qui me permet au passage d'aborder de nombreux thèmes,certains très actuels, d'autres plus universels, comme la différence, la marginalité, l'exclusion, lerapport à l'autre, le rapport aux animaux, le rapport à sa propre animalité, la place de la femme dansla société, les angoisses de la maternité/paternité, l'éducation... jusqu'aux excès insensés de l'humain: la violence, la radicalisation, la guerre et, sans doute le pire de tous... le couple !"Maria veut un enfant" scénario et dessins de monsieur K - 96 pages, en couleur, format àl'italienne (paysage 16x24cm) - Histoire complète en 176 strips.Monsieur K : « Comme toujours dans mes BD, c'est par l'absurde que j'aborde tous ces thèmes. Unpetit décalage, un simple pas de côté, révèle souvent plus qu'un long discours. Quant à Maria, elle adébarqué un beau jour sous mon crayon, s'imposant sans rien demander, et je n'ai pas pu luirésister... Elle a un charme fou, cette Maria ! C'est ce genre de personne à qui l'on ne peut rienrefuser... »L’auteurMonsieur K. a traversé les domaines du cinéma (Ecole de cinéma, ESRA Paris, puis réalisation etproduction de films et clips vidéo à Paris et à Montpellier dans l’ère pionnière du numérique) et de lamusique (organisateur de festival et concerts de Musiques actuelles à Montpellier) avant de revenir, àl’approche de la quarantaine, à sa première passion : le dessin et la bande dessinée.Son premier album édité est sorti chez Y.I.L. en 2015, « Ze Palmipède Odyssée » sur un scénario deJolamouche. Puis il a commis plusieurs histoires longues en BD disponibles à présent gratuitement enligne comme « K.World ou L’homme qui ne recule jamais », « Sans Titre » et également « MlleKantrong » (sur un scénario de Gornow).Il travaille en parallèle sur un projet avec Myster B (co-scénariste et coloriste) depuis 2014 : « Leschroniques anachroniques » qui devrait voir le jour en version intégrale fin 2020/début 2021 (240pages d’un voyage dans le temps à travers les mythes et l’Histoire de l’humanité).Côté éditions papier, en 2019, il signe les illustrations du recueil de nouvelles médiévalesfantastiques « Loup d’Ostèr » de Rodrigo Arramon (RroyzZ éditions).En 2020, va paraître chez Scutella Editions, « L’Ogre », un roman noir graphique sur une histoire del’écrivain Jérémy Bouquin.Depuis mars 2016, Monsieur K. dessine chaque semaine dans les pages de l’hebdomadaire satirique« La Pieuvre du Midi » à Béziers, où il réside à présent. A ce jour, plus de 2000 dessins ont été publiés.Il participe également régulièrement à des créations collectives de bande-dessinées où il signe lesdessins et la mise en page finale. Avec l’association du GEM des Beaux-Arts des TC (Grouped’entraide mutuelle pour les traumatisés crâniens) et avec la participation notamment de la RégionOccitanie, ont été édités deux ouvrages distribués gratuitement dans les écoles, médiathèques, etc.2018 : « Enquête sur la citoyenneté », 2019 : « Qu’est-ce que l’Art ? ».En septembre et octobre 2020, il a exposé 22 caricatures en très grand format d’élus politiques del’Agglomération Béziers-Méditerranée commandées par la Médiathèque André Malraux (quiprésentait également celles de Paul Louis, caricaturiste des années 1900 dans « Tout Béziers ypassera », soit un siècle avant).Enfin, il signe régulièrement des affiches de spectacles, évènements ou plus récemment pour lesvisuels du disque « Zappa Forever » pour Thierry Maillard et son Big Band.Monsieur K. expérimente plusieurs styles graphiques mais ses thèmes de prédilections demeurentcentrés sur la nature humaine, de ses petits travers jusqu’à sa folie la plus extrême. Il aime« caricaturer l’humain en tant qu’animal doué d’angoisses existentielles ». Il donne surtout à sesdessins l’expression du remède qu’il croit essentiel pour désarmer les problèmes : l’humour, ladérision et bien sûr l’auto-dérision.Si le dessin est un mode d’expression qui lui correspond bien, c’est autant par ce qu’il montre quepar ce qu’il ne montre pas. Un art de l’ellipse qui laisse faire au spectateur une partie du travail,imaginer tout ce qui se trouve entre et derrière les cases.Son futur projet de roman graphique : « Apéritivopolis », mettant en scène Colette et d’autrespersonnages historiques dans le Béziers des années 1900, est en cours d’élaboration.Les éditions TapageLes éditions Tapage menée par Olivier Maillard, également libraire dans le « village du livreet des arts » de Montolieu, regroupe un collectif d’auteurs comme le carcassonnais NoTTo(La Zombible des zombies, Le Dico NoTTo, Chacun Chat Place) ou le sérignanais Laitram (Die& Retry). Une jeune maison d’édition qui se développe sur l’Occitanie et que l’on vousconseille de suivre de près.Pour les carcassonnais, d’autres séances de dédicaces sont prévues notamment à la Librairie Tapageà Montolieu le 18 avril prochain en compagnie de deux autres auteurs : NoTTo et Laitram.Contacts :Editions Tapage / Olivier Maillard – 06.19.69.52.87Mail : maillard_o@yahoo.frSiteweb : https://shop.librairie-tapage.fr/Monsieur K. / Jean-Charles Lemaire - 06.20.31.28.79Mail : monsieur.k1975@gmail.comBlog : http://elukubration.blogspot.fr/

05 mars 2020